potar-header

Matériel

C’est parti cette fois, après 10 ans d’absence Renaud remonte sur scène pour une centaine de dates. Samedi à l’Agora de Evry c’était la grande première, avec un public remonté à bloc ..

phenix-tour

Renaud, d’un point de vue technique c’est aussi 2 SSL500, une face et une retour, et surtout, le nouveau système:  L’iSa de l.acoustics qui a pour vocation la création d’un nouvel espace sonore multidimensionnel spectaculaire. L’iSa place l’auditeur en immersion sonore totale.
En avant de scène 5 grappes de Kara réparties judicieusement et derrière tout ça, un processeur qui gère 24 sources sonores.

Comparer les consoles c’est bien sur comparer le « Son » mais également,  l’ergonomie, les possibilités entrées/sorties  …. le prix …

Nous avons choisi les SSL, mais c’est vrai que ces tests n’ont fait que confirmer un choix vieux de 2 ans déja puisque c’est avec Christophe Maé  que la SSL a fait ses premiers pas chez Potar Hurlant.

Bien sûr les autres consoles ont de sérieux arguments entre autres : la souplesse et la richesse du réseau Dante pour la PM10, la compatibilité totale avec la S3, et ProTools  pour la S6….

Donc nous avons désormais 3 consoles SSL LIVE L500 dont 2 qui partent immédiatement sur la tournée de Louise Attaque.

Rivage PM10

PM10

AVID S6

AVIDS6

SSL LIVE

SSL-LIVE

 

Bon alors cette SSL … ma première impression à été cette sensation ‘d’Air’ dans la musique, on oublie très facilement les enceintes, et ici avec le spectacle de Christophe Maé c’est juste magique …

De l’air dans la musique … les professionnels du Son me comprendront, c’est une chose rare, voir du jamais vu ou plutôt jamais entendu 🙂  …

[layerslider id= »12″]

 

… à bon entendeur. infos:01 69 41 84 84 à partir du 16 aout.

Destinée exclusivement aux productions et installations live, la console numérique SSL Live offre 96 entrées et sorties  (tranches, auxiliaires, groups et masters) configurables pour chaque show.

Les entrées micro sont dotées de préamplis SuperAnalogue et la console embarque des convertisseurs AN/NA 24-bit / 96kHz et le traitement interne se fait en 64-bit.

Live comprend également une section d’effets (30) et des outils d’analyse audio.

La console intègre des écran/surfaces de contrôle tactiles multi-touch, à la manière des tablettes, et des contrôles physiques sont également inclus pour les ingénieurs plus habitués à cette manière de travailler. Les deux technologies pourront d’ailleurs être combinées.

Thierry Pasco sera un des tout premier ingé-son en France à utiliser cette console en tournée ( Christophe Maé)

On en reparlera ….

 

[layerslider id= »6″]
  1. Il faut2 moteurs  espacés de 1.20 m.( ici on utilisera deux moteurs à l’arrière et non 1. Ils seront espacés de 60 cm  car nous utiliserons le  ‘DELTA ‘ qui permettra un ajustement de l’azimuth  de l’ensemble.)
  2. on met en place le bumper (98 kg !! ) qui est rangé en 2 parties dans son flight . Il faut correctement positionner la ‘ BARRE ‘ sur le cadre grâce à 2 Pions. L’avant du bumper est matérialisé par 2 fentes permettant le passage du rayon Laser.
  3. On accroche chaque point moteur sur la manille située à l’extrémité de la ‘ BARRE ‘,  à l’avant on utilise une chaine ajustable en longueur qui permet d’éviter que le sac  ‘ moteur ‘ se retrouve devant le K1.
  4. Avant de ‘charger’ l’ensemble il faut sécuriser les câbles moteurs en faisant par exemple une boucle dans un des crochets, puis  préparer et fixer les multi HP à l’aide d’une ‘ Spenset’ , et enfin connecter le Laser avec une module.
  5. On présente le premier Stack sous le bumper après l’avoir dé-houssé, et avoir réglé les angles obtenus grâce à SoundVision. On assemble le tout grâce à 4 Pions (à l’arrière il faut basculer une petite barre situé dans K1 inférieur).
  6. On câble les enceintes, un câble HP pour 2 K1 (ils sont reliés 2 par 2 grâce à des DO.7).
  7. Puis on ‘ Valide ‘ l’accroche en appuyant sur les ‘ boutons et enfin on libère le chariot sous l’ensemble en retirant les Pions puis en les positionnant dans les emplacements de stockage. Ils serviront  par la suite accrocher le stack suivant.
  8. On charge l’ensemble puis  on présente le second Stack sous le premier etc ….
  9. Dans cet exemple les K Sub seront placés derrière les k1 dans le même axe et à 50 cm
  10. c’est exactement le même principe pour l’accroche sauf que le laser n’est pas nécessaire, les câbles HP  sont en Speakon (un par boîte ), et il n’y a pas d’angles entre les boîtes.